AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.

Aller en bas 
AuteurMessage
Albion Fergesson

avatar

Pseudo : Pb.
Messages : 191
Date d'inscription : 18/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Professeur de français.

MessageSujet: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Lun 25 Jan - 23:20

_____albion antwan fergesson

Nom, prénoms : Albion. Combien de fois ne m'a-t-on pas demandé de quelle origine c'était... Tout le monde ne s'appelle pas Albion, c'est vrai. C'est un très vieux prénom, surement le premier des noms de Grande Bretagne. Albion vient du mot latin Albus, qui veut dire blanc. Quant à mon nom, il n'y a rien à dire dessus. Fergesson. Je ne sais même pas d'où ça vient, puisque mon père, suite à une mise à la porte de chez lui et une haine absolue envers ses parents, s'est attribué lui-même ce nom de famille, dont j'ai hérité.
Date et lieu de naissance : C'était le quinze avril 1986. À Londres. Ce jour-là, contrairement à ce que tout le monde pourrait penser, il ne pleuvait pas. Par contre, qu'est ce qu'il neigeait! Je crois que c'est pour ça qu'on m'a appelé Albion, car à la base j'aurais du porter le doux prénom d'Antwan.
Particularités, manies, tics : Je donne un nom à tous les objets qui m'entourent. La cafetière, mon oreiller, mon portable, la télévision, sans oublier les nombreux stylos rouges dont les copies de mes élèves sont barbouillées.
Signe astrologique : Bélier.
Groupe : School staff.
Avatar : DIEU, who else? I love you


BIOGRAPHIE. « Oh s’il vous plait, dites-moi que vous l’avez trouvée ! Elle est extrêmement jolie, fine, et légère… » « Je suis navré, Monsieur Fergesson. » « Mais merde, c’est une IKKS ! Elle m’a coutée un bras ! » « Je vous assure que je n’ai trouvé aucune écharpe, Monsieur. » « Bon, très bien, euhm… Bonne soirée, merci quand même. » « À demain Monsieur Fergesson. » Je soupirai et sortis dans le froid de décembre. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. Régulièrement, certaines de mes affaires disparaissent. Un stylo rouge, un stick à lèvres. Mais une écharpe hors de prix, on ne m'avait jamais fais le coup! Quand, à l'âge de treize ans, l'envie m'a prise de devenir prof, je ne pensais pas qu'on me piquerait mes écharpes. C'est dingue. On aurait été dans un lycée avec des ados déséquilibrés, bon, à la limite, mais non, même pas. Il se trouve juste que je suis très apprécié de mes élèves, les filles en particulier.

Lorsque j'arrivai chez moi, la maison embaumait la tomate et l'origan. La perspective d'un bon diner en compagnie de ma tendre compagne me remonta un peu le moral. Les fois où Geordin pouvait cuisiner se faisaient de plus en plus rares à cause de son travail. J'entrai le plus silencieusement dans la cuisine et l'embrassai dans le cou. Elle sursauta légèrement, puis se laissa faire lorsqu'elle reconnut mon odeur. Cependant, je sentie qu'elle était gênée. Elle se tordait les mains plutôt que de glisser ses doigts dans les miens comme elle le faisait toujours. Je lui demandai ce qu'elle avait, et elle dit d'une voix embrassée, avec une teinte d'amusement cependant: « Lazlo Darlington a téléphoné. » Rien que le nom, et je m'énervai. « Et alors, elle t'a dit qu'elle m'avait emprunté mon écharpe et qu'elle me la rendrait demain? » Devant l'air étonné de ma femme, je poursuivis. « Ma nouvelle écharpe a mystérieusement disparu et la responsable de ce vol est surement la fille avec qui tu t'es entretenue tout à l'heure au téléphone. » La joue de Geordin tressaillit, signe qu'elle étouffait un rire. Qu'est ce qui, dans la situation actuelle, pouvait bien la faire rire? « Elle voulait savoir si tu venais toujours mercredi, pour ses cours particuliers », reprit Geordin. Cette fois, je me mettais en colère pour de bon. « Mais oui, bien sur que je viendrais mercredi, comme je fais depuis le début de l'année! Je lui ai dis trois fois aujourd'hui! A la fin du cours de français, après la cantine et pendant l'interclasse ce matin, merde! » Voyant bien que je n'arriverai pas à arracher à une grimace à Geordin, je décidai de passer à table.

Lorsque j'ai rencontré Geordin, j'avais déjà cessé de croire en l'amour -et pourtant je n'avais que quinze ans. Des histoires trop courtes et peu sincères avec une schizophrène, ma meilleure amie et une fille plus grande que moi en taille et en maturité m'avaient retiré toute envie d'avoir une nouvelle relation qui serait surement tout aussi désastreuse. A première vue, il est vrai que Geordin aurait pu passer pour une fille à qui je n'aurais accordé aucun regard. Elle était plus que maigre, les cheveux sales et emmêlés, l'air misérable. Pourtant, quelque chose en elle m'a touché. Et quand la caissière lui a dit « Je suis désolée mais vous avez oublié de me donner trois livres Mademoiselle », je n'ai pas réfléchi, j'ai pris un billet dans ma poche, l'ai lancé par terre et est accosté ma future femme. « C'est à vous, je crois », avais-je dis à Geordin en ramassant le billet de dix livres. Ça peut paraitre très série américaine, une rencontre pareille. Mais c'est comme ça que ça c'est réellement passé.

« Oh M. Fergesson ! J’ai retrouvé ça par terre, je l’ai reconnu donc j’ai trouvé bon de vous la rapporter. » Impossible de ne pas reconnaitre cette voix. Non pas que je fantasme sur Lazlo Darlington ni quoi que ce soit, mais cette gamine ne peut s'empêcher de m'accoster dès qu'elle me croise. Et si jamais elle m'aperçoit au coin d'un couloir alors qu'elle est à l'opposé, elle est capable de taper un sprint rien que pour me dire bonjour pour la dixième fois de la journée. Ladite Lazlo sortit une écharpe de son sac, exactement la même que celle que j'avais égaré la veille. Bizarrement, je ne fus pas surpris de voir que c'était Lazlo qui l'avait eu en sa charge depuis hier soir. Comme je ne réagissais pas, Lazlo fit mine de s'inquiéter et me demanda s'il y avait un problème. Je fermai les yeux et m'incitai au calme. Je respirai profondément, puis répondis. « Lazlo, j’ai consulté ton prof de français de l’an dernier. » Lazlo ne tressaillit même pas devant mon air, celui que je prends quand je suis très en colère même si je ne crie pas. J'enchainai. « J’ai consulté tes bulletins antérieurs, Lazlo tu es excellente en français. Tu n’as pas besoin de cours de rattrapage, arrête de faire semblant désormais. » Le tout en un souffle. La peu de couleur qu'il y avait sur les joues de mon élève disparut. Elle se laissa tout de même pas démonter, alla même jusqu'à s'assoir face à moi. « Et vous, vous ne donnez même pas de cours de rattrapage », dit-elle d'un ton malin, presque sadique. Cette fois, ce fut moi qui perdit mes couleurs. D'où tenait-elle de pareilles informations?, lui dis-je. Elle m'annonça, toute fière d'elle, qu'elle avait ses sources. Je l'entrainai sur un autre terrain. « C’est toi qui as pris mon écharpe, pas vrai ? » Elle acquiesça. Lorsque je lui demandai pourquoi, elle me répondit « J’en avais envie. » Ces paroles eurent le don de m'énerver encore plus, et je dus me retenir pour ne pas lui tordre le cou. Elle me laissa là, en plan. Deux minutes plus tard, je partis à mon tour.

Pseudo & âge : Paperby (♥️), 145897065780 ans.
Comment avez-vous connu DG? : J'en sais rien. Je me fais vieille. Ma mémoire s'estompe. (a)
Commentaires? (a) : Oho oho oho.
Code du règlement : Ben voyons.

_________________
AND I, DEAR MADAME, AM A PROFESSIONAL. Go on believe, if it turns you on. Take what you need 'till your body's numb. Prostitution is revolution. You can hate me after you pay me. © Misery Angel, Cobra Starship.



Dernière édition par Albion Fergesson le Jeu 4 Fév - 12:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com/forum.htm
Lazlo Darlington
BUBBLY FACE This chaos, this calamity, this garden was once perfect
avatar

Pseudo : Cheeky
Messages : 248
Date d'inscription : 17/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Glee Club + Cheerleading

MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Mer 27 Jan - 1:06

    J'AI UNE IDÉE POUR L'ÉCHARPE (le smiley bleu /héhé)
    Supprime mon post si tu en as besoin (a)

_________________
    UH OH! THERE WAS A MONSTER IN MY BED Look at him, look at me that boy is bad and honestly he’s a wolf in disguise but I can’t stop staring in those evil eyes © Manchee, Lady Gaga

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com
Albion Fergesson

avatar

Pseudo : Pb.
Messages : 191
Date d'inscription : 18/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Professeur de français.

MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Mer 27 Jan - 16:20

    C'est quoi ton idée? (a)

_________________
AND I, DEAR MADAME, AM A PROFESSIONAL. Go on believe, if it turns you on. Take what you need 'till your body's numb. Prostitution is revolution. You can hate me after you pay me. © Misery Angel, Cobra Starship.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com/forum.htm
Lazlo Darlington
BUBBLY FACE This chaos, this calamity, this garden was once perfect
avatar

Pseudo : Cheeky
Messages : 248
Date d'inscription : 17/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Glee Club + Cheerleading

MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Jeu 28 Jan - 1:18

    Bah c'est dans ma fiche (a)

_________________
    UH OH! THERE WAS A MONSTER IN MY BED Look at him, look at me that boy is bad and honestly he’s a wolf in disguise but I can’t stop staring in those evil eyes © Manchee, Lady Gaga

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com
Albion Fergesson

avatar

Pseudo : Pb.
Messages : 191
Date d'inscription : 18/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Professeur de français.

MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Jeu 28 Jan - 10:45

    SANS BLAGUE (a)

_________________
AND I, DEAR MADAME, AM A PROFESSIONAL. Go on believe, if it turns you on. Take what you need 'till your body's numb. Prostitution is revolution. You can hate me after you pay me. © Misery Angel, Cobra Starship.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com/forum.htm
Lazlo Darlington
BUBBLY FACE This chaos, this calamity, this garden was once perfect
avatar

Pseudo : Cheeky
Messages : 248
Date d'inscription : 17/01/2010

Huddle Formation
Facebook List:
Occupation: Glee Club + Cheerleading

MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   Jeu 28 Jan - 16:19

    JE TE JURE (a)

_________________
    UH OH! THERE WAS A MONSTER IN MY BED Look at him, look at me that boy is bad and honestly he’s a wolf in disguise but I can’t stop staring in those evil eyes © Manchee, Lady Gaga

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defying-gravity.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALBION ♦ I feel like a homeless kid when you're away.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lawhead, Stephen] Le chant d'Albion - Trilogie
» [Shinomi] In Line To Feel Fine ?
» Death's alias Albator Feel
» Vos "feel good movies" ?
» HOMELESS (Tome 1 à 3) de Kristen Rivers - SAGA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEFYING GRAVITY :: Playground :: Trash Bin :: That's just supercalifragilisticexpialidocious-
Sauter vers: